back-to-top

faq

De manière générale, toutes les règles d’usage de la signalisation routière sont renseignées dans l’Instruction Interministérielle sur la Signalisation Routière, consultable ici : http://www.equipementsdelaroute.equipement.gouv.fr/les-versions-actualisees-a-fevrier-2016-de-l-a442.html

Comment choisir la classe de rétro-réflexion d’un panneau ?
Signalisation Temporaire

En signalisation temporaire les films de classes T1 et T2 ont les mêmes caractéristiques que les films de classe 1 et classe 2 à l’état neuf.

La classe T2 est souhaitable de manière générale pour toute signalisation temporaire. Elle est obligatoire sur les routes à chaussées séparées. Sur les routes bidirectionnelles elle est obligatoire sur le premier panneau de danger (AK) sauf s’il est doté de 3 feux clignotants. Par soucis d’homogénéité, la classe T2 est souhaitable sur le reste de la portion.

La classe T2 FLUO peut être utilisée à la place des classes T1 et T2.

IISR 8ème Partie – Art.129

Signalisation Police et Directionnelle.

La classe 1 correspond au niveau de service minimal sur les réseaux en rase campagne et en agglomération. Elle est interdite pour une partie des panneaux et panonceaux décrits dans le paragraphe suivant.

La classe 2 est utilisée en rase campagne pour tous les panneaux et panonceaux implantés à plus de 2 mètres de hauteur et, pour tous les panneaux et panonceaux implantés sur autoroutes et sur routes à grande circulation, quelle que soit leur hauteur. En agglomération, la classe 2 est utilisée pour les panneaux de type AB ainsi que pour tous les panneaux implantés dans les sections où la vitesse est relevée à 70km/h. Il est possible d’utiliser des revêtements de classe 2 en lieu et place de revêtements de classe 1.

La classe 3 peut être utilisée pour tous les panneaux implantés à plus de 2 mètres et en agglomération pour les panneaux de type AB ainsi que pour les panneaux implantés sur des sections à 70km/h. En dehors de ces cas, l’utilisation de la classe 3 est interdite.

ISSR 1ère Partie – Art.13

Comment choisir la dimension de son panneau ?

Dimensions des panneaux A, AB, B, C, CE (temporaire et permanente) :

« En règle générale, on utilise des panneaux de la gamme normale.

Les gammes exceptionnelles et supérieures sont réservées aux panneaux de types C et CE lorsqu’ils sont exclusivement employés pour la pré signalisation des aires annexes sur routes et autoroutes.

Les panneaux de la très grande gamme sont employés sur les autoroutes, sauf impossibilité technique d’implantation.

Sur les autres routes, les panneaux de la grande gamme doivent être employés lorsque la gamme normale n’offre pas des conditions de lisibilité optimale au regard de la vitesse pratiquée.

Les panneaux de la petite gamme sont utilisés quand il y a des difficultés pour l’implantation de panneaux de la gamme normale (rangée d’arbres près de la chaussée, route de montage, accotements réduits, en tunnels, trottoirs étroits, etc.).

Les panneaux miniatures ne sont utilisés qu’exceptionnellement, et exclusivement en agglomération et en tunnel, s’il s’agit de satisfaire à des considérations esthétiques, ou dans les cas d’implantation particulièrement difficile lorsque la dimension des panneaux de la petite gamme reste encore trop importante.

Lorsqu’on veut particulièrement appeler l’attention sur un signal (généralement de danger), on peut adopter pour celui-ci une dimension de la classe supérieure à celle normalement utilisée sur la même route. On ne doit recourir à cette faculté qu’exceptionnellement.

On peut également adopter des panneaux d’une dimension de classe supérieure pour les panneaux de réglementation de stationnement par zone.

La signalisation destinée aux seuls cyclistes peut être de la petite dimension, voire, en agglomération, de la dimension miniature. »

Dimensions des panneaux de directionnelle permanente et temporaire :

Les dimensions des panneaux de signalisation directionnelle permanente ou temporaire dépendent des inscriptions qu’ils portent. La hauteur des caractères d’un panneau est elle définie selon son emplacement (type de route, vitesse).

IISR 1ère Partie – Art.5-3

En quelle couleur peut-on laquer un panneau de signalisation routière ?

« L’envers des panneaux et panonceaux ne doit pas appeler l’attention, exception faite des panneaux comportant une signalisation sur chaque face. Les couleurs de l’envers, du bord tombé et du contre listel de fabrication des panneaux et panonceaux ainsi que toutes les parties extérieures des panneaux à messages variables autre que la face avant doivent être neutres et ne pas reprendre les couleurs utilisées en signalisation routière. »

IISR 1ère Partie – Art.10